contenu

250 ans Goldstadt Pforzheim - Ville de l´Or

En 2017 Pforzheim fête son industrie du bijou et de l’horlogerie, 250 ans de Goldstadt. En 1767 le Margrave Karl Friedrich accorde l’autorisation d’établir une manufacture d’horlogerie et de bijouterie à Pforzheim. Ce fut le début d’un développement historique qui rencontra un succès unique qui se poursuit aujourd’hui avec l’installation de nouvelles industries innovantes. Au cours de l’année du Jubilé, la Goldstadt offrira plusieurs événements, expositions, théâtre et concerts. La Goldstadt Pforzheim est depuis 250 ans domicile d’une importante industrie d’horlogerie et de bijouterie.

Jusqu’à aujourd’hui des têtes créatrices, des designers de bijoux, des orfèvres de Pforzheim fournissent à peu près 80 % de la production de bijoux en Allemagne. Il y a l’Ecole d’horlogerie et d’orfèvrerie, unique en son genre dans l’Allemagne fédérale. Beaucoup de salariés travaillent dans cette branche et dans les activités annexes à Pforzheim et aux environs. A Pforzheim sont situées des marques renommées comme Aristo, Laco et Stowa. La famille Scheufele, qui a repris Chopard en 1963, est aussi originaire de Pforzheim. La faculté « Pforzheimer Hochschule »confirme sa renommée de métropole internationale du Design et de l’Innovation. Le centre de création EMMA situé dans l’ancienne piscine Emma-Jaeger Bad offre de nombreuses opportunités aux jeunes actifs dans les réseaux. Les bijoux, les montres et les pierres précieuses donnent des ailes à l’imagination. Et l’histoire de Pforzheim est toujours marquée par la manufacture de bijoux Wellendorff, fondée en 1893. Le travail manuel y domine. La maison Victor Mayer est également très étroitement liée à l’Histoire du bijou à Pforzheim. Ce graveur sur acier né en 1875 y a fondé sa manufacture de bijoux en 1890 aux abords de la rivière Enz.

L’art du bijou au cours de 5.000 ans peut être admiré au Reuchlinhaus, Le Schmuckmuseum (musée du bijou), unique en son genre et mondialement connu, y montrera une exposition spéciale à compter du 25 novembre en prélude à l’Année du jubilé. Le Technisches Museum a été complètement reconçu et sera réouvert les 8 et 9 avril 2017 sous sa nouvelle conception. Outre les techniques de la fabrication, il en ira des personnes et des conditions de travail, des idées et du développement de l’industrie et des raisons pour lesquelles l’Histoire revit dans notre quotidien. « C’est un musée vivant » grâce aux explications personnelles données par ceux qui l’animent et la mise en marche des nombreuses machines historiques qui nous montrent comment on fabriquait un bijou. On y verra une opération de guillochage, un procédé qui obtient un décor complexe linéaire sur une surface de métal.

Pour complément d’informations: www.goldstadt250.de